Ingrédients : théâtre de rue, cabaret, opérette, attractions de Music Hall, comédie musicale, écriture contemporaine, vaudeville...

Les spectacles

-> Retour aux spectacles

-> Voir les prochaines dates de spectacles

SPECTACLE « Arme de distraction massive »

Pour renflouer les caisses du pays, le gouvernement prépare dans le plus grand secret l'annexion militaire de notre riche voisin le Lichtenbourg dont les coffres débordent de richesses.

Le ministre de la guerre fait appel aux Gaspards afin de divertir les troupes dans le cadre du théâtre aux armées.

Partout où ils passent, les comiques troupiers sèment la désolation musicale et la terreur burlesque dans la population.

Le couple grand-ducal devra bientôt capituler face à cette stratégie militaire inédite, l'utilisation d'une arme de distraction massive.


Théâtre musical - Spectacle tout public - Durée - 1h30


Spectacle écrit par Philippe Reilhac

Arrangements vocaux : Florence Kolski

Costumes  : Smuggler (France confection) et Nicole Reix

Lumières : Tof Goguet

Sonorisateurs : Ouie Dire


Suite au succés remporté par ce spectacle créé au Centre Culturel Jean Moulin en décembre 2013 , les Gaspards ont décidé de le reprendre cette année à l'Espace Jules Noriac.

Contactez-nous pour tout renseignement.


Tarifs : 18€ et 12€ (scolaires, demandeurs d'emploi)

Réservations : 05 55 32 07 61



avec :
Julie Lalande, Claude gélébart, Florence Kolski, Philippe Reilhac, Christophe Dupuis, Aurélien Terrade, Thomas Hilaire, Régie Tof Guoguet, Son Ouie-Dire

Extrait :

- Bon. On a été contacté par le patron
- Le directeur du théâtre ?
- Plus haut.
- Le Maire ?
- Non, tout en haut.
- Tu veux dire euh ?
- Oui. Le Président.
- De la Sacem ?
- De la République. La France va bientôt déclarer la guerre au Grand-duché du Litchenbourg
- Ah oui ?
- Oui, le but est d'envahir le grand duché, de s'emparer des richesses du pays pour redresser la situation financière de la France.
- On va leur piquer la valise RTL !
- Oui, mais pas que...
- Remarque, le Lichtenbourg c'est la cible idéale, ils sont genre que 500 000 et en plus ils sont tous pleins aux as.
- Et nous qu'est ce qu'on vient faire la dedans ?
- Nous allons nous même participer aux opérations militaires.
- On va grimper sur Charles de Gaulle ?
- Un peu de respect, on avait dit, pas Dalida et pas Le Général
- Non, je veux dire on va monter sur le porte-avions
- Non, non, ça c'est pas sûr.
- Le ministère de la guerre nous confie la lourde mission de divertir les troupes françaises pendant les opérations. On va faire le théâtre aux armées en quelque sorte. Alors le ministre veut de la gaudriole, et de la cuisse légère. Parce que le militaire aime beaucoup la gaudriole et la cuisse légère.

Liste des chansons (non exhaustive) :

La Java de Broadway(M. Sardou), Joue pas (F. Feldman), J'ai vu (Niagara), L'Algérie (S. Lama), Requiem pour un fou (J. Hallyday), Le téléphone pleure (C. François), Au suivant (J.Brel), Le jour le plus long (Dalida), Le mendiant de l'amour (E. Macias), Le papa pingouin (Sophie et Magaly), Le rire du sergent (M. Sardou), La chanson hypocalorique (A. Dona), Cliqueti-clac (R. Anthony), J'ai encore rêvé d'elle (Il était une fois), Les tatouages (Zizi Jeanmaire), Ah que j'aime les militaires (J. Offenbach), Memorandum pour un pucelage (S.
Lama), Tu parles trop (R. Anthony), Le mal-aimé (C. François), Parlez-vous Français (Baccarat), Chére amie (M.Lavoine), Quand j'étais chanteur (M. Delpech)


Clin d'oeil de la réalité à la fiction

Notre spectacle a été imaginé et écrit au printemps. A l'automne la presse nous informe que la Suisse s'est préparée à une attaque venue de France ayant pour but le pillage des richesses du pays.
« Cette année, le scénario du nouvel exercice des brigades blindées de l'armée de Suisse romande, simule rien moins qu'une attaque française contre la Confédération. D'année en année, l'état-major suisse fait preuve d'une imagination débordante. Cette année, le scénario du nouvel exercice des brigades blindées de Suisse romande, baptisé Duplex-Barbara, simule rien moins qu'une attaque française contre la Confédération, révèle le journal Le Matin du Dimanche...
L'exercice, qui s'est déroulé du 26 au 28 août, suppose que la France, en complète déroute financière, s'est désintégrée en plusieurs entités régionales sous l'effet de la crise. L'une d'elle, baptisée Saônia, correspondant au Jura français, décide d'attaquer la Suisse à partir de trois points de passage, proches de Neuchâtel, Lausanne et Genève, selon une carte reproduite par Le Matin, qui a pu consulter les détails de l'opération. Une organisation paramilitaire proche du gouvernement de Saônia et appelée BLD (brigade libre de Dijon) veut "venir chercher l'argent que la Suisse a volé à Saônia" afin d'éponger la dette saônienne, et organise des attentats en Suisse...

Le Monde.fr 30 septembre 2013

http://www.lematin.ch/suisse/armee-suisse-simule-lattaque-dune-france-surendettee/story/28550466

Les Gaspards, Chansons françaises !!